Les isolants naturels en isolation thermique

isolants naturels en isolation thermique

Les isolants thermiques naturels constituent une alternative écologique aux isolants conventionnels. Liège, plumes, fibres de bois, chènevotte, ces matériaux sont recyclables et biodégradables, mais préservent aussi la santé des occupants, du fait qu’ils ne contiennent pas d’agents chimiques et allergènes.

Les avantages des isolants naturels

En choisissant les isolants thermiques naturels pour les murs externes et internes, les planchers, les toitures et les combles et les rampants, on fait indéniablement un geste environnemental et on contribue à la préservation de la planète. Au-delà du critère écologique, les isolants biosourcés offrent plusieurs avantages, dont l’aspect hypoallergénique. Certains produits comme les laines de verre et de roche peuvent en effet relâcher des particules allergènes dans l’air, tandis que d’autres comme le polystyrène peuvent dégager des gaz nocifs sous l’action de la chaleur ou des produits chimiques. Voici les matériaux isolants naturels les plus utilisés :

Laine et fibre de bois

La laine affiche une excellente capacité de déphasage thermique en hiver comme en été. Ce matériau isolant naturel stocke également l’humidité, et contribue ainsi à assainir passivement l’air dans le bâtiment. Il est proposé sous forme de flocons à pulvériser. Les fibres de bois sont quant à eux proposées en panneaux d’aggloméré, et sont combinées à d’autres matériaux, comme le plâtre ou le ciment.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant thermique naturel issu du recyclage de papiers et de résidus de pâte à papier, et est disponible en flocons à pulvériser ou en panneaux compactés. Des produits adjuvants permettent d’améliorer la résistance au feu et la protection contre les attaques des insectes et rongeurs.

Le béton de chènevotte

Le béton de chènevotte est un isolant naturel thermique obtenu à partir de tiges du chanvre industriel auxquelles on ajoute de la chaux comme liant. La chènevotte est dotée d’une haute résistance au feu, en plus de ses propriétés répulsives naturelles contre les insectes et les rongeurs.

Le liège expansé

Obtenu à partir de l’écorce de chêne-liège, il figure parmi les meilleurs isolants thermiques naturels, mais s’avère également coûteux. Le liège est un matériau ultraléger et indéfiniment recyclable. En plus de sa capacité de déphasage thermique, il est doté de propriétés hydrofuges et ignifuges, mais affiche aussi une isolation électrique.

Les matériaux isolants moins courants en isolation thermique

On peut également s’intéresser aux matériaux moins courants, tels que la fibre de coco, les plumes de canard, les roseaux, l’argile ou encore les fibres d’herbe des champs. Chaque matériau offre des avantages en matière d’isolation thermique, mais aussi d’hygro régulation. Certains produits, comme les plumes de canard, la laine de mouton et les fibres d’herbes peuvent bénéficier de traitements spécifiques aux fins de conservation.